Covid-19 ⚡︎ Voyage annulé, itinéraire réadapté!

Cet été, nous avions prévu un voyage de dingue: traverser le Japon à bord de notre 4×4. Ce road trip avait tout pour nous plaire, d’autant plus qu’on avait carrément planifié un crochet pour assister aux Jeux Olympiques. Ces deux mois allaient être incroyables, entre découverte de la culture éclectique nippone et contemplation. En clair, le genre de trip qui n’arrive qu’UNE FOIS dans une vie. Et puis le Covid-19 est arrivé et nos vies ont été chamboulées (toi-même tu sais). À défaut d’emprunter les routes d’Hokkaïdo, notre Toyota se contentera cette année d’un itinéraire 100% européen. Et même si on a mis un peu de temps à digérer la nouvelle, on se dit finalement que le dépaysement sera bel et bien au rdv! Souvenez-vous quand, en 2017, j’étais partie en Europe du sud-est: les vues étaient à couper le souffle et je n’avais cesse de dire que l’exotisme était finalement “à côté de chez nous”. Même si, à seulement deux jours du départ, nous ne savons pas encore très bien quel sera notre itinéraire, je peux déjà vous assurer qu’il fleurera bon la nature sauvage! Après ces longs mois de confinement où j’ai littéralement été massacrée de télétravail, je suis impatiente de retrouver 1) mon chapeau de paille, symbole officiel de mes escapades, 2) ma communauté sur Instagram, 3) mes fous rires sous la tente avec mon baroudeur préféré et, surtout, 4) ma liberté!

Pour vous donner un avant-goût de ce que vous risquez assurément de voir sur mon compte IG ces prochaines semaines, j’ai décidé de revenir en images sur l’un de mes coups de coeur “made in Europe”, j’ai nommé le parc national de Durmitor, au Monténégro! Qui sait, peut-être cela vous donnera-t-il des idées?

Et on commence directement la visite avec une vue plongeante sur mon mini short sur les montagnes monténégrines! Hop, on respire à pleins poumons l’air vivifiant des sommets en n’oubliant surtout pas de se rappeler combien l’air de notre salon était étouffant durant le confinement.

Ce parc est d’une beauté saisissante. Peu importe l’angle de vue, le spectacle sera toujours au rdv! Comme moi, n’hésitez pas à prendre un peu de hauteur pour assister aux derniers rayons de soleil de la journée. C’est un peu comme si vous étiez au cinéma drive-in du coin, la mauvaise programmation et les odeurs de pots d’échappement en moins.

Ça grimpe, ça grimpe, aïe! Et c’est là qu’on regrette amèrement de ne pas avoir succombé au cardio hiit durant le confinement. Un conseil : prétextez un caillou dans votre chaussure ou une cloque à l’orteil pour reprendre votre souffle en toute discrétion (et avec le sourire!)

Avec un peu de chance, vous arriverez au sommet sous les ovations des Dieux de la rando. Si les conditions météorologiques sont bonnes, les rayons du soleil devraient transpercer les nuages “juste comme il faut” et la lumière si particulière qui s’en dégagera donnera à votre photo un petit côté biblique, digne d’un livre de catéchisme. Ce sera bien la seule fois où vous ressemblerez à un(e) saint(e). N’hésitez surtout pas à immortaliser ce moment.

Plutôt que de répéter à qui veut l’entendre que vous êtes attirés par le vide, criez le nom de l’élu(e) de votre coeur pour tester l’écho. Cela vous permettra de déboucher vos tympans tout en gagnant des points. C’est win-win.

Observez l’horizon, touchez la roche, respirez l’air frais, grignotez une petite barre protéinée, écoutez le silence. Surtout, évitez de penser aux fichues visioconférences qui vous attendent à la rentrée. Arf, mince, trop tard: la sonnerie des appels sur Teams ou Zoom vous revient en mémoire. Cette mélodie de l’enfer, si reconnaissable et synonyme de travail acharné, hante désormais vos pensées. Revenez alors à mon premier conseil qui était de respirer à pleins poumons l’air frais de la montagne. On se détend, c’est les vacances.

J’avais débuté cette rando en lâchant “le dernier en haut est une poule mouillée”. Évitez. Profitez de ce voyage pour apprendre à tourner sept fois votre langue dans votre bouche avant de parler.

Si vous voyagez avec des enfants ou tout autre bipède peu motivé à marcher, usez de ruse en tout genre pour les mettre en mouvement. Si, par chance, vos petits râleurs sont fans de Game of Thrones, la région devrait les inspirer. Tiens, n’est-ce pas l’un des dragons de Daenerys que j’aperçois au loin?

Alors, vous comprenez maintenant pourquoi ce parc fait partie du patrimoine mondial de l’Unesco? J’espère que cet article vous aura donné envie de découvrir ce petit coin de paradis! N’hésitez pas à me suivre sur IG cet été car, avec un peu de chance, on pourrait se croiser en chair et en os sur la route! Qui sait?

À tout bientôt ♡

ps: c’est finalement moi qui suis arrivée la première au sommet. En crachant mes poumons et jurant comme un charretier, mais première quand même!

Aucun commentaire

Aucun Commentaire

Commenter