Destinations Europe Grèce

Seuls au monde sur l’île d’Elafonissos

Cet été, je suis partie explorer les mille et une merveilles de la Grèce. Parmi mes gros coups de coeur du voyage figure en tête l’île d’Elafonissos. En mettant le cap sur ce petit paradis protégé, je ne m’attendais pas à pareil décor de carte postale! C’est un véritable petit bijou en pleine mer que je vais vous présenter. J’ai d’ailleurs quelques difficultés à trouver les mots justes pour vous décrire cet oasis tant il est à couper le souffle! Retour en images sur une escapade plus qu’inoubliable.

Une traversée express

Pour rejoindre cette petite île située au sud du Péloponnèse, nous embarquons à bord d’un « bac », une espèce de bateau-bus sur lequel nous garons la voiture. Durant la courte traversée, je m’empresse de monter sur le ponton pour avoir un avant-goût des paysages qui nous attendent. Accoudée à la balustrade, mes yeux s’écarquillent à mesure que l’on se rapproche de l’île. Pas un building à l’horizon! Du sable blanc, du sable blanc et encore du sable blanc. Serait-ce l’île de Robinson Crusoé? L’eau est si limpide que l’on en aperçoit le fond. Pas un galet ne vient gâcher ma vue et mes orteils s’en réjouissent déjà! Je sens que je vais aimer cet endroit. D’un bleu turquoise à en faire pâlir de jalousie les Caraïbes, la mer est une réelle invitation à la baignade. Un peu de patience, j’enfile mon bikini! 

Pincez-moi, je rêve!

Arrivés sur l’île, nous décidons d’aller nous dorer la pilule sur la plage de Simos. Dans la vie, il faut savoir définir ses priorités n’est-ce pas? Élue « plus belle plage de Grèce » par ses habitants, laissez-moi vous dire qu’elle ne l’a pas volé ce titre! ! De toute ma vie, je n’ai jamais vu une plage aussi canonissime! Pas un vendeur de donuts ne vient gâcher la sérénité de ce spot. Pas un déchet ne vient en abîmer ses abords. Tout est aussi beau que sauvage et je savoure cette merveilleuse découverte des frissons plein le ventre. Johan s’empresse de faire décoller son drone pour ne rien louper du moment. De là haut, la mer est encore plus incroyable. Les deux photos de la plage de Simos vue du ciel sont indéniablement celles qui vous mettront des étoiles (de mer) plein les yeux. On parie?

L’appel du large

Qui dit « plage de rêve » dit « baignade de rêve ». Allongée sur mon transat face à la mer, j’ai beau tenter de me concentrer sur la lecture du très bon livre de Victoria Hislop, rien n’y fait, mes yeux se dirigent sans cesse vers les doux flots translucides. Je referme illico mon bouquin pour me jeter à l’eau. Si le bonheur est un moment, il est sans aucun doute celui-là. Telle une étoile de mer, jambes et bras écartés, je me laisse doucement bercer par les petites vagues tièdes. Aujourd’hui, le soleil tape fort (comme tous les jours d’ailleurs) et comme je n’ai pas envie de gâcher mon séjour avec de vilains coups de soleil, je me suis enduite d’une protection solaire SPF 50 avant de plonger tête la première. Pas folle la guêpe! Seule au monde, je savoure l’instant présent avec un large sourire sur le visage et l’esprit léger. Mais pourquoi toutes les bonnes choses ont-elles une foutue fin!?

Les fesses à l’air

En fin de journée, on décide de quitter ce petit coin de paradis pour partir explorer les environs. L’île ne fait que 20 km², le tour est donc vite fait! Via Google Maps, Johan repère un chouette spot isolé où nous pourrions poser notre campement. Situé non loin de la plage de Simos, nous l’apercevons assez facilement. Comme d’hab’, mon chéri a eu du flair car l’endroit est tout bonnement parfait pour y passer la nuit! Personne aux alentours, juste le bruit des vagues et nous. En clair, c’est l’endroit idéal pour faire tomber le bikini mouillé et vivre en tenue d’Eve le temps d’une soirée. Quoi? « Une belle arnaque » dites-vous? Alors oui, effectivement, sur la photo du dessous je porte le calebar et le sweat de Johan mais bon, à partir du moment où je tiens un couteau entre les mains, il vaut mieux pour moi que je sois vêtue si vous voyez ce que je veux dire. #cauchemarencuisine

Une nuit à la belle étoile

Haut perchés dans notre rooftop tent, la nuit s’annonce particulièrement bonne, d’autant plus qu’on s’est programmés une soirée « Game of Thrones » sous la couette, en plein milieu des matiti (j’adore ce mot que peu de gens emploient! Essayez un jour de le placer à un repas d’affaire, vous m’en direz des nouvelles!) Au petit matin, c’est avec les premiers rayons du soleil que nous nous réveillons. Ceux qui, parmi vous, ont l’habitude de camper savent ô combien il est impossible de faire une grasse mat’ quand on dort en tente sous un soleil d’été. Deux zip plus tard, je sors la tête par la moustiquaire pour admirer le lever de soleil. Quel magnifique spectacle! Absolument tout est enveloppé d’une douce couleur jaune-orangée. C’est beau, c’est lumineux mais il va hélas falloir rapidement replier notre campement si nous ne voulons pas tomber nez à nez avec des randonneurs. Ou pire, un garde forestier.

Amour pour toujours

On décide de déjeuner sur la petite terrasse boisée d’un coffee-shop le long de la plage. Tout le monde dort encore, il fait calme et paisible par ici. Il va bientôt falloir reprendre la route, le bateau-bus arrive déjà dans 1h. Avant de rejoindre le Péloponnèse, nous décidons de revenir une dernière fois sur la plage de Simos. Mes petons dans l’eau, le regard vers l’horizon, je prends le temps de lui dire au revoir. Parce que oui, un jour, je reviendrai me baigner par ici en espérant que rien n’ait changé. À un de ces 4, « Elaf' »! ♥

4 Commentaires

4 Commentaires

  • Bérangère

    La story m’avait fait rêver mais cet article me donne encore plus envie d’y aller! C’est tout bonnement magnifique 😍 😍

  • ALAIN

    Idem pour moi…. y a plus qu’à décider ma chérie 😋😋😋😋

  • Pamela

    ENcore une fois Delphine et Johan nous trouve les plus beaux spot pour s’evader et vivre pleinnement avec la nature !
    Trop Magnifique ! Va faloir que j’ajoute encore un endroit a ma place to go list haha

  • LEFEBVRE

    En effet ça à l’air sublime 🙂
    Est il possible de savoir le circuit que vous avez fait dans le Péloponnèse ou en Grèce?
    Merci!

Commenter